• Cruel Intentions •

Ils sont jeunes, beaux, riches, parfait… mais rivalisent d'adresse machiavélique pour comploter et vous en faire baver!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sombre nuit [Libre mais attention choquant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chester Ames
•Parfait petit ange Cruel•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1461
Age : 30
• Amour?• : Qu'est ce mot?
• Votre Môrale• : La vie est un jeu, à toi d'y jouer
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•: Dealeur
• Humeur•:
75/100  (75/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Lun 9 Avr - 21:25

[Un minimum de 10 lignes vous sera cependant demandé]

23h30... Pas un chat dans les rues et pourtant... dans Manchester City il était toujours déconseillé de se promener dans les rues lorsque la lune resplendissait de sa beauté nocturne et lorsque les rues étaient d'un grand désert. Même si ces derniers temps il est vrai que les rues étaient normalement calmes et sécurisées. Mais comme on dit toujours on n'était sûr de rien. D'ailleurs s'il y en avait un qui semblait être sûr de lui c'était sans aucun donc cet étudiant, marchant d'un pas décidé et calme, ne semblant pas craindre de faire une mauvaise rencontre. Les mains dans les poches, le jeune homme marchait avec une simple cigarette à la bouche. Seule la faible lueur que laissait la cigarette, était la seule source de lumière qui pouvait peut être laisser entrevoir le visage de ce jeune homme au regard de tueur. Apparemment le jeune Chester était très énervé pour cette soirée, et semblait vouloir faire une ballade nocturne pour se changer les idées. Mais pourquoi à une telle heure de la soirée, en sachant parfaitement qu'il ne risquait pas de rencontrer grand monde? Peut être que tout simplement il cherchait justement à ne rencontrer personne. Le jeune homme marcha d'un pas lent, fumant tranquillement sa propre cigarette lorsque soudainement il fut projetter contre un mur.

"Ton portefeuille et que ça saute" avec comme menace un couteau planté juste sous son menton.

Chester n'était nullement effrayé par ce genre de pratique. D'ailleurs ce n'était pas vraiment la première fois qu'il se faisait agressé de la sorte. Le seul truc qui le gênait réellement était qu'il avait perdu sa cigarette lorsqu'il fut projetté soudainement et par surprise contre le mur. Nullement impressionné par cette manoeuvre, le jeune homme regarda son agresseur. Ce dernier tenait toujours son couteau sous le menton de Chester, semblait effrayé de faire cet acte. Mauvais point selon le jeune étudiant, car cela n'était qu'une marque de faiblesse. Au lieu d'être effrayé ou appeuré par la situation Chester afficha au contraire un sourire. Mais un mauvais sourire, dans le genre pour montrer à son agresseur qu'il n'était pas dans son bon élément. L'agresseur insista sur son couteau aguisé et tenta de se montrer plus persuasif, mais cela fut en vain. Premièrement cet agresseur n'était pas du tout convaincant et enfin il en fallait plus à Chester pour le faire peur. Le jeune étudiant mit sa main au niveau du poignet de son agresseur et le fit obliger à baisser sa main et son arme par la même occasion. Son agresseur était en train d'afficher sur son visage exprimant la douleur qu'il ressentait. Quant à Chester il montrait plus un visage de ravissement, montrant ainsi sa supériorité à cet agresseur de pacotille. Et pour terminer son boulot, Chester envoya un coup de pied dans les côtes du pauvre agresseur. Après tout c'était lui qui l'avait cherché. Chester le regarda de haut et fut ravi de voir comment il avait réduit ce pauvre homme. Mais il en était fier. Il prit le couteau qu'il rangea dans sa poche, on ne sait jamais cela pouvait servir, se reprit une cigarette qu'il l'alluma et reprit sa marche tout en laissant le pauvre homme dans l'état où il était.

Mais apparemment ce fut le soir des agressions. A peine quelques minutes après son agression ce fut Chester qui fut spectateur d'une agression. Apparemment il y avait un agresseur en train de se prendre à une pauvre demoiselle. Cette dernière tenta tant bien que mal de s'échapper de l'étreinte de son agresseur, mais ce dernier la tenait fermement s'apprêtant non seulement de l'agresser mais aussi de l'abuser apparemment. La jeune femme avait beau crier, mais l'agresseur ne cessa de répéter que personne ne pourra l'entendre. Est ce que Chester allait intervenir? Ce n'était pas ses problèmes après tout, il pourrait passer son chemin laissant cette scène se terminait sans qu'il intervienne et se faisant ainsi passer pour un bon salaud dans l'histoire. Cela ne le dérangeait pas du tout. Mais ce soir, on ne savait pas pourquoi mais le jeune homme était d'une humeur massacrante. Marchant d'un pas lent et silencieux, il se rapprocha de l'agresseur, sans que ce dernier ou l'agressée ne se rende compte de quoi que ce soit.

Chester prit alors l'autre homme par le col et le plaqua contre le mur avec violence. Si la lumière était là on pourrait voir le regard mauvais qu'avait alors Chester. Le jeune étudiant se présenta alors devant l'agresseur plaquait contre le mur et frappa au niveau du ventre avec un coup de poing puissant. Chester enchaina les coups, qui ne firent sortir que des cris de douleur de la part de l'agresseur. Mais ce dernier eut le reflexe de sortir un couteau qu'il s'empressa de l'utiliser. Malgré cela, Chester n'eut le droit qu'à une légère ouverture au niveau de sa joue, faisant ainsi couler du sang au niveau de cet endroit. Ce geste eut le don d'énerver Chester qui désarma l'agresseur et le menaca alors par ce même couteau l'agresseur sous le menton. D'un ton menacant Chester lui murmura un
"Dégage" en lui donnant un coup de pied bien placé dans l'entrejambe. L'agresseur prit peur et s'échappa avec difficulté dûe au dernier coup de Chester. Le jeune homme lacha son arme qui tomba à terre et se tourna vers la jeune femme agressée. Avec son air impassible et froid, il la regarda, la cigarette toujours à la bouche et le sang qui continuait de couler par sa petite blessure.

"Est ce que ça va?" demanda alors le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://succombed.goodforum.net/index.htm
Gabriella Iglesias
•Amateur•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
• Amour?• : Ca existe ?
• Votre Môrale• : Je vais bien, ne vous en faîtes pas.
• Citation• : Je ne fais rien comme les autres. Ou alors je le fais mieux.
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•:
• Humeur•:
99/100  (99/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Lun 9 Avr - 23:08

Assise dans un box du Coco Bongo avec quelques amis, Gabriella essayait de tuer le temps au champagne et à la vodka. De toutes manières, il n'y avait rien de mieu à faire dans ces soirées là. C'etait toujours pareil, il y avait les paf-pouf sur la piste de danse qui se déhanchaient à s'en déboiter les hanches, les seins en avant, le cul en arrière, un bout de tissu en gise de robe et des regards aguicheurs sur messieurs les beaux mecs riches et pathétiques aux bars qui avec un verre d'alcool à la main, un cigare dans l'autre contemplent le spectacle avant de finir la soirée avec l'une d'entre elles. Voilà à quoi se résumait presques toutes ses soirées.
Tranquilement installé entre Mariana et Keira, deux amis à elles qui venaient tout juste d'arrivé d' Europe, un jeune homme s'approcha d'elle. Il se fraya une petite place entre elles de facon à être à côté de Gaby. Puis il entama le blabla habituel pour la séduire et pourquoi pas finir la nuit avec. Mais ce soir la Miss Iglesias n'etait surment pas d'humeur, quelques humeurs au paravant au comptoir un mec marier avait osé refuser les avances de la splendie jeune femme. C'est un comble. Cela avait réussit à gacher sa petite soirée de débauche.
Voulant éviter de calmer ses nerfs sur le charmant jeune homme qui s'etait invité à côté d'elle, elle lacha un petit ' Veuillez m'excuser ' prit son sac et se fraya un chemin dans la foule pour aller se calmer dehors.

Arrivée à l'extérieur, elle prit une bonne bouffée d'air frai. S' adossa à une voiture puis sortit un pacquet de cigarette dans son sac pour en prendre une et la porter jusqu'a sa bouche. Elle l'alluma à l'aide de son briquet. Puis tira dessus. Elle portait seulement une courte robe à bretelles noir signée Yves St Laurent, elle avait oublié son manteau à l'intérieur mais ne comptait surment pas re-rentrer là dedans, après tout ce n'etait pas si grave, elle avait des tas de veste dans son dressing, puis elle s'en racheterait une le lendemain, là n'etait pas vraiment le problème.
Une fois avoir consumée sa cigarette, elle la jetta au sol pour l'ecraser avec ses escarpins. Il etait 23h30, bien trop tôt pour rentrer chez elle. Gaby' décida alors de se rendre jusqu'au Select pour aller y boire un petit faire, histoire de trouver mieu à faire là bas.

La lune etait d'une incroyable claretée se soir là. Les rues etaient désertées. Il y avait seulement elle, Gabriella qui marchait d'un pât plutôt assuré sur les troitoires de la ville. La claquement de ses talons sur les pavets mouillés par l'humidité résonnait dans la rue toute entière.
C'est alors que tout à coup, un homme qui surgissait de nul part apparût devant, habiller d'un vieu jean's troué et d'un blouson en cuire. Il se posta un peut plus loin devant elle et semblait attendre que la jeune femme s'approche un peut plus de lui. Gaby' s'arrêta net, les pieds joins, elle ne savait si elle devait avancée ou reculer. Il n'y avait que cette home étrange dans la rue et elle. Mais elle avait apprit à ne pas se fier aux apparences, après tou c'est vrai peut être recherchait-il un peut de tranquilité lui aussi. Naive. Une fois arrivé au niveau de ce parfaite inconnu, celui-ci la plaqua d'un mouvement brusque contre le mur. La jeune femme etait térrorisé, elle ne réalisait ce qu'il lui arrivait. Elle le regarda dans les yeux, elle avait peur, cela se ressentait, il détourna alors son regard. Il se mit alors à se débattre vulnérablement, puis à crier. Les rues etaient désertes, personne ne pouvait l'entendre. L'homme glissa alors une main sous sa robe, pour aller caresser sa poitrine. Elle cria :" Lachez moi, je vous en supplit ! " Ces yeux se remplit alors de larme, la peut la rongeait, elle se sentait impuissante.

C'est alors qu'un jeune homme au cheuveux noirs corbeau attrapa le type par le cole. Gabriella en profita pour se fofilée, elle tranblait, elle pleurait, elle etait térorisée, paniquée. Elle s'adossa contre un bur et se laissa glissée jusqu'a entre agroupie. Elle sa tête dans ses mains et ferma les yeux. Elle etendait de lourds gémissements, des cris, des coups... Elle ne savait que faire. C'est alors qu'en relevant la tête, elle pût avoir son agresseur s'enfuire en déficulté. Gaby' regarda alors sont sauveur, bien oui, sans lui elle aurait surment été abusé sexuellement. Il lui avait évité le pire. Elle se releva doucement et s'appuya contre le mur.Il lui demanda alors comment elle allait. Elle haussa légèrement les épaules avant de répondre d'une vois tremblante.

" Mieux,...Je...Je crois ! "

C'est alors qu'elle s'appercut que celui-ci etait blaissé à la joue. Elle s'approcha de lui et posa doucement la main sur sa joue, ses yeux plongés dans les magnifiques yeux bleus et envoutant du jeune homme. Elle sortit alors un mouchoir de son sac et le posa doucement sur sa joue.

" Voilà, laissez moi faire ! " dit-elle en lui souriant légèrement tout en passant le linge sur son visage d'un geste doux.

[ Dsl si il y a des fautes de frappes, je me suis pas relut ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester Ames
•Parfait petit ange Cruel•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1461
Age : 30
• Amour?• : Qu'est ce mot?
• Votre Môrale• : La vie est un jeu, à toi d'y jouer
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•: Dealeur
• Humeur•:
75/100  (75/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Mar 10 Avr - 5:44

Quelle soirée mouvementée, le jeune homme n'aurait jamais cru avoir une telle soirée alors qu'il avait justement décidé de prendre du bon temps pour se détendre pendant un bref moment!!! Mais cela se tourna rapidement en une bagarre de rue, à coire qu'il les attivait. Le jeune homme continua de fumer, en regardant l'agresseur courir comme il le pouvait, et son regard se tourna vers la jeune femme, qui semblait encore sous le choc. Elle balbutia encore quelques mots pour lui faire comprendre que tout allait mieux maintenant. En même temps cela était normal, il y a à peine quelques temps la jeune femme allait subir une agression sexuelle, qui allait tout droit au viol. D'un air impassible, le jeune homme continua de fixer la jeune femme, qui était drôlement bien habillée pour une soirée. Apparemment en voyant un telle tenue, les agresseurs se sont surement dit qu'elle était prête à s'offerte aux premier venu, mais alors quelles idées. Le jeune homme laissa échapper une fumée, tout en continuant de regarder la jeune femme qui avait finalement bouger.

Surpris au départ, le jeune homme pensait que le jeune femme était incapable d'effectuer le moindre mouvement, car elle était encore sous le choc. Mais il la vit se relever et finalement se rapprocher de lui. Qu'allait elle donc lui dire? Que ce n'était pas bien ce qu'il avait fait sous prétexte qu'il avait usé de la violence? Que de bêtise car s'il n'était pas là, alors que s'il n'avait pas été là, elle aurait sans aucun doute passé un sale mouvement quart d'heure. Mais le jeune homme se faisait un peu trop d'idées. La jeune femme était venu,... le remerciait en quelque sorte, en voulait soigner cette vilaine. Au départ le jeune homme se demandait ce que lui voulait la jeune femme. Alors il la vit sortir un mouchoir qu'elle appliqua sur la joue du jeune homme à l'endroit où était sa blessure. Cela fit sourire le jeune homme qui finit par écraser sa cigarette pratiquement terminée. Il sourit à la jeune femme qui était en train de jouer les infirmières et le jeune homme finit par se dire si tout cela en valait vraiment la peine.

"T'es pas obligée de faire ceci Miss... Ne te sens pas obligée de jouer les infirmières, après tout ce n'est qu'une légère blessure que j'ai." avec un air détaché, sans accorder de l'importance au fait qu'il saignait à cet endroit. Si personne n'était intervenu, le jeune homme ne se rendait pas compte que cela aurait pu être plus grave. En tout cas il devait quand même avouer qu'il ressentait une petite douleur, lorsqu'elle appliqua ce mouchoir sur sa blessure. Il aurait fallu un peu d'alcool.

"C'est dangereux les rues à cette heure ci pour une fille toute seule comme toi. Que fais tu donc à cette heure ci alors que tu ne pourrais que faire de mauvaises rencontres?" demanda le jeune homme en la laissant faire. Mauvaise rencontre avait il dit? Le jeune homme définissait leur rencontre comme mauvaise pour la jeune femme apparemment. En tout cas il fallait avouer que leur rencontre était plutôt particulière avant tout.

Mais il fallait avouer que le jeune homme pouvait poser sa question. Vu la tenue plutôt légère de la jeune femme, elle devait certainement sortir d'une boite de nuit. Mais la boite de nuit n'était pas la porte d'à côté alors comment la jeune femme avait donc réussi à en arriver là? Le jeune homme était fortement curieux de savoir ce qu'allait lui répondre la jeune inconnue. Posant son regard sur elle, elle continua de soigner sa blessure, comme si elle se sentait obligée de le faire, comme si cette blessure était de sa faute. Bon en parti il était vrai que si elle n'était pas agressée, le jeune n'aurait jamais eu un tel coup, mais on ne pouvait pas lui en vouloir pour autant. Elle semblait hésité de répondre mais le jeune homme attendait avant tout de réponse, et il n'aimait pas qu'on le fasse attendre comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://succombed.goodforum.net/index.htm
Gabriella Iglesias
•Amateur•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
• Amour?• : Ca existe ?
• Votre Môrale• : Je vais bien, ne vous en faîtes pas.
• Citation• : Je ne fais rien comme les autres. Ou alors je le fais mieux.
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•:
• Humeur•:
99/100  (99/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Mar 10 Avr - 12:04

Tout etait partit pour une soirée comme dire,... Normal ! Et voilà à quoi cette soirée avait aboutie. C'est au moin digne d'un bon vieu film, une jeune femme qui ce fait agresser et un parfaite inconnu qui vole au secour de la belle. Mais où etaient dont passées les caméras ?! Et Miss Iglesias qui se plaignait de la routine, en quelques instants sa tendre routine s'etait envolé en moin de temps qu'il n'en est fallu pour dire ' ouf '. Gaby' ne réalisait pas vraiment ce qui venait de lui arriver, il y un petit quart d'heure encore elle etait tranquilement entrein de se faire aguicher par un type au Coco Bongo qui voulait lui servir plusieurs verres et ainsi avoir toutes ses chances de finir la nuit avec cette super créature. Mais ce soir là malheureusement, Gabriella n'etait pas d'humeur. Devenait-elle résonnable ? Biensure que non ! Elle n' avait pas envie c'est tout. Puis disons que l'histoire du mec marier qu'elle avait essayer de brancher sans succèes l'avait un peut refroidi, elle ne comprenait pas, personne ne lui résiste habituellement, il devait surment y avoir sa femme dans la salle, voilà ce qui explique tout.
Elle en etait tout de même arrivée là, et tout ça à cause de quoi ? Son pauvre égaux touché. Cet homme avait faillit abuser d'elle et elle n'avait pas l'air de réaliser. Cela n'etait pas qu'elle n'en avait que faire loin de là, elle n'avait surment jamais eût aussi peur, mais si elle commencait à se focaliser dès maintenant là dessus elle ne sortitait jamais plus et aurait besion d'une escorte pour se rendre de son appartement jusqu'au centre commercial. Disons aussi, qu'elle voulait toujours parraître forte, dans n'importe qu'elle situation, elle voulait pas parraître pour une pleurnicharde et fille à papa, alors elle avait apprit à prendre sur elle.

Gabriella avait sortit un mouchoir pour lui passer doucement sur la visage. D'une certaine manière elle s'en voulait, c'etait à cause d'elle qu'il etait blaissé, elle ne pouvait s'empêcher de lui être reconnaissante, il avait tout même sauver des griffes de ce pauvre type pitoyable qui s'etait jeter sur elle comme un fauve sur sa proie quelques instants auparavant. Elle n'ausait même pas imaginé à la scène qu'elle aurait subit si cette inconnu n'avait pas intérvenue. Oui, elle se serait surment faite vulgairement violée, et après peut être tuée, qui sait ... Alors en guise de reconnaise elle avait voulu lui faire quelque chose pour rémédier à cet vilaine blessure. C'est alors qu'il prit la parole, il lui disait qu'elle ne devait pas se sentire obligée de jouer aux infirmières, que ce n'etait qu'une lègère blaissure.


" Laissez - moi faire, après tout c'est à cause de moi que vous en êtes arrivé là ! " Elle arca légèrement un sourcil sans quitter des yeux le jeune homme. Elle continua doucement de passer le mouchoir blanc sur la plaie, le sang avait finit peut à peut de couler. " Vous devriez consulter un medecin qu' il vous désinfecte tout ça ! " Elle séloigna légèrement du jeune homme, ce qu'elle venait de faire n'avait pas servit à grand chose, il faudrait un peut d'alcool pour guérir la plaie.

Le jeune homme lui demanda ensuite qu'est-ce qu'elle faisait dans la rue à cette heure-ci. Elle etait dans la rue car son égaux avait été vulgairement corrompu par cet homme au Coco Bongo qui avait refusé ses avances. Non, elle ne pouvait pas répondre ça, pour qui allait-il la prendre ?... Elle hésita alors un petit moment à répondre, ce demandant quelle réponse allait-elle bien pouvoir lui donner. Après tout elle n'avait pas besion de se justifier devant cet inconnu, il ne connaissait rien d'elle et elle rien de lui, la seule chose qui les rapprochait etait qu'il avait vigoureusement sauver d'une scène qui aurait pût très vite tourner au cauchemard. Et puis que voulait-il dire par mauvais rencontre, leur recontre n'etait pas si mauvaise que ca, sans lui comment aurait-elle fait... Bref, elle se contenta de répondre alors :


" Et vous ? Que fesiez-vous ? " cela montrait surment bien qu'elle n'avait envit de lui faire part du pourquoi et du comment elle etait arrivéz ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester Ames
•Parfait petit ange Cruel•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1461
Age : 30
• Amour?• : Qu'est ce mot?
• Votre Môrale• : La vie est un jeu, à toi d'y jouer
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•: Dealeur
• Humeur•:
75/100  (75/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Mar 10 Avr - 12:41

Il avait l'impression d'entendre. Bon dieu s'il vous plait, mais pourquoi était il en train de supplier le Dieu?, qu'on ne le prenne plus pour un gamin. Il savait tout de même se débrouiller seul, la preuve, il venait de mettre la raclée à deux agresseurs et sauver une demoiselle en détresse, même si ce n'était pas son intention première. La jeune femme aura beau lui conseillé d'aller voir un médecin, le jeune homme était bien trop têtu pour l'écouter. Il va laisser la blessure telle quelle, sans se préocupper de quoi que ce soit. Bref un vrai têtu comme on vous l'avait dit. Et encore une fois voilà que la jeune femme se sentait coupable qu'il ait cette blessure. Même s'il était vrai que c'était en parti de sa faute, il ne fallait pas en faire tout un plat. Le jeune homme la regarda avec un sourire.

Car si la jeune femme était en train de tenter de le soigner, le jeune homme avait le joli minois de la jeune femme juste devant lui. Il lui adressa un petit sourire, tout en se délectant du charmant visage de la demoiselle. Bah oui pourquoi le jeune homme ne se délecterait pas des bonnes choses de la vie, comme la beauté d'un simple visage? Il n'était pas en train de la violer à ce qu'il sache, et puis ce serait un peu sa récompense pour avoir sauver la jeune demoiselle. Ses yeux bleus allèrent percer la bleuté, qui était plus clair que ses yeux, que cachait le regard de la jeune femme. Il pouvait ainsi voir sa peau légèrement bronzé, lui faisant penser qu'elle devait avoir des origines latines ou alors qu'elle est une grande adepte des séances d'UV. Son charmant sourire serait là pour faire fondre n'importe quel jeune homme et ses charmantes joues lui donnèrent un air innocent, que le jeune homme était certain que cela n'était qu'une illusion. Il n'eut pas le loisir de décrire le corps de la jeune femme, mais à la vue de ce charmant visage il était sûr et certain qu'elle était le genre de jeune femme que les jeunes hommes définiraient de "canon".

Alors que le jeune homme avait posé une question, qui n'était nullement offensente, et il ne pensait pas attaqué la jeune femme, pas de violence dans ses paroles juste une simple question, la jeune femme décida de détourner sa question en la demandant au jeune homme. Ok il avait compris sa question était gênante pour la jeune femme, bien que le jeune homme connaissait une partie de la réponse qui devait qu'elle devait sortir d'une boite de nuit. Mais pourquoi seule et pas accompagné par une proie qu'elle aurait charmé et hypnotisé par sa beauté? Là était tout le mystère qui régnait autour de la petite personne. Le jeune homme ne voulait aucunement révélé ses intentions, et il fut clair avec la jeune femme, ne lui répondait d'une manière plus qu'amusée qu'autre chose.

"Ca ma beauté, c'est mon secret. Si tu ne veux pas me le dire il suffit de le dire" avec un sourire.

Chester était loin d'être le parfait dragueur. Il disait juste les choses comme il pensait et on voyait bien que le jeune homme ne faisait aucun effort pour faire tomber la jeune demoiselle sous son charme, si la jeune femme en trouvait au jeune homme aussi. Mais le fait d'employer "ma beauté" exprimait bien la pensée du jeune homme. Mais est ce que la jeune femme était attentive à tous ces petits détails, ou pensait elle à autre chose?

"Seule je peux comprendre pourquoi ton agresseur ait voulu te violer? Il faut dire que t'es pas le genre de femme à passer inaperçu devant la gente masculine" se sortant une nouvelle cigarette qu'il s'alluma devant la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://succombed.goodforum.net/index.htm
Gabriella Iglesias
•Amateur•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
• Amour?• : Ca existe ?
• Votre Môrale• : Je vais bien, ne vous en faîtes pas.
• Citation• : Je ne fais rien comme les autres. Ou alors je le fais mieux.
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•:
• Humeur•:
99/100  (99/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Mar 10 Avr - 13:59

Cette rencontre etait tout ce qu'il y avait de innabituelle, particulière. Elle sortait gentiment de boîte pour se rendre quelques rue plus loin dans un bar et voilà qu'un type lui saute dessus. Bon, il est vrai que sa tenue laissait à désirée. Tout homme normalement constitués ne pouvaient que se retourner innévitablement derière la passage de la sublime jeune femme. Mais cela etait une raison pour aller jusqu'a vouloir abuser d'elle ? Alors non, elle ne pouvait pas se sentire coupale d'être désirée mais plutôt coupable d'avoir par sa faute causé une blessure à la joue du jeune homme. Naivement elle lui avait conseillée d'aller donsulter un docteur, mais cette idée avait l'air de lui parraître absurde. Son doute etait-il têtu ou alors simplement macho, vous savez macho, lorsque l'homme se croit se croit supérieur à la femme. Enfin, elle ne pouvait se permettre de le jugé, il l'avait tout de même sauvé des griffes du méchant violeur.

Le jeune homme lui sourit. Elle ne pouvait détacher ses yeux des siens, il avait un regard bleu percant. La jeune femme lui passa une dernière fois le mouchoir sur la visage pour essuyer quelques goutes de sang qui s'echappaient de la plaie. Celle-ci n'etait pas bien profonde, elle ne tarderait surment pas à sicatriser. Le jeune homme etait loin de n'être séduisant, son regard etait envoutant, ses magnifiques yeux bleus ressortaient impécablement avec sa cheuvelure noir. Son sourir ravageur, une belle gueule, Gabriella etait d'une certaine facon satisfaite d'être tombée sur un sauveur comme lui et cela serait mentire de dire qu'elle n'en profitait pas en passant doucement ce mouchoir sur sa joue. Il serait faux si elle disait que si elle l'avait trouvé en soirée elle n'aurait essayer de la séduire. Mais les circonstances ont voulues qu'ils se recontrent ici, dans un contexte plutôt innabituelle.

Il répondit alors à sa question sans ne rien lui dévoiler non plus, leur venue ici, dans cette rue, restera pour l'un comme pour l'autre un secret.Disons juste qu'il s'etait trouvé au bon endroit au bon moment. Pour sa part, elle n'avait nullement envit de lui dire, même si elle n'avait pas besion de rentrer dans les détailles, cela ne le regardait pas après tout. Le jeune homme avait alors employé ' beauté ' au début de sa phrase. Si il y a bien une chose qui pouvait la mettre hors d'elle c'etait ça. ' Beauté ', elle trouvait ça tellement , tellement déplassé. Il venait à peine de la rencontré et voilà qu'elle avait déjà eu droit à un petit surnom.


" Bien, je n'ai aucunement l'intention de vous le dire ! " Elle posa alors une main sur ses hanches et saissa de passer le mouchoir sur sa joue, il ne saignait plus de toutes manères. " Puis, je préfère que vous m'appelliez par mon prénom, Gabriella ! Hum,... Quel est le votre ? "

Le jeune homme ajouta qu'il pouvait comprendre comme son agresseur ait voulu la violer, elle n'etait pas le genre de fille qui passe inapercut. Devait-elle alors le prendre comme un compliment ? Où alors voulait-il simplement critiquer sa petite tenue.

" Dois-je le prendre comme un compliment ? " dit-elle en arcant légèrement un sourcil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester Ames
•Parfait petit ange Cruel•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1461
Age : 30
• Amour?• : Qu'est ce mot?
• Votre Môrale• : La vie est un jeu, à toi d'y jouer
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•: Dealeur
• Humeur•:
75/100  (75/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Ven 13 Avr - 19:42

[i]Est ce que la jeune femme n'aimait pas la manière dont le jeune homme l'abordait? Si on pouvait appeller ça aborder quelqu'un bien entendu. Avec un tel jeune homme on ne pouvait avoir que des incertitudes qu'il n'aidait aucunement à les résoudre. Avec cet air dangereux, il avait à la fois un regard envieux, mais aussi indifférent. Difficile donc pour la jeune femme de prédire le moindre mouvement, la moindre pensée de cet homme qui semblait sans vie, si on pouvait le dire. Bref le jeune homme regarda la jeune femme avec un sourire, en voyant qu'elle avait du répondant. Il pourrait tomber sous son charme, si elle n'était pas aussi méfiante. Chester tombé sous le charme de quelqu'un? Mais vous rêvez je crois. Le jeune homme n'était pas quelqu'un qui s'attacher à quelqu'un en particulier, il ne voulait aucunement se sentir comme une excluvité en quelque chose dans ce genre. Sentir qu'on lui enlevait sa liberté était comme lui une offense, et il n'hésiterait aucunement à faire acte de ses poings et donc de la violence. Bref le jeune homme regarda toujours la jeune femme avec un sourire, plutôt mesquin, voyant qu'elle n'était pas une petite fille timide dès qu'un homme ose un peu la taquiner, si c'était de la taquinerie que faisait le jeune Chester bien entendu. En tout cas la jeune femme semblait vouloir des explications de la part du jeune homme. Pourtant ce dernier n'était pas quelqu'un qui aimait s'expliquer, cela le lassait bien trop. Laisser la personne réfléchir et se faire tous les sous entendus qu'elle voulait, plutôt que de s'expliquer, ainsi était la technique du jeune homme. Certes elle était grotesque, mais en même temps cela le laissait tranquille pour un bien long moment.

"Prends comme bon te semble Miss. Si tu crois que je me moque de ta petite tenue, crois tu réellement que je te matterais comme je le fais en ce moment?" finit il par dire à la jeune demoiselle. Au moins le jeune homme était direct, et ne semblait rien à avoir cacher. Est ce que la jeune inconnue, pour le jeune homme, avait l'habitude de cotoyer de tels jeunes hommes?

En tout cas elle avait du répondant, car elle ne voulait aucunement dire au jeune homme pourquoi elle se trouvait à un tel endroit à une telle heure. Apparemment la jeune femme n'aimait pas vraiment que l'on tente de trop en savoir sur sa vie privée. Un peu comme Chester qui détestait les gens qui allaient fouiller dans sa vie. On aurait dit des paparazzis qui voulaient à tout prix avoir le scoop de l'année. Le jeune homme n'avait guère de choses à cacher, sauf bien entendu le fait qu'il était un dealeur, mais en même temps ce détail était si insignifiant pour lui. Il avait déjà la mauvaise réputation du très mauvais garçon, alors pourquoi une autre mauvaise réputation lui irait mal? Au contraire, cela lui donnera plus d'autorité qu'il en avait déjà. Il pouvait faire plier un prof, rien que par son regard que l'on qualifiait souvent de tueur et il en était fier. En ce moment même le jeune homme était plutôt en train de jouer au chat et à la souris avec la jeune demoiselle. Dans le genre qui attrapperait qui? Dans ce type de jeu, le jeune homme était toujours gagnant, mais il savait que le charme féminin agissait toujours sur la fierté masculine, ce qui était souvent le défaut de tout homme.

"Je vois Miss que tu es plutôt le genre de femme à entretenir un mystère sur toi pour qu'on s'intérêsse davantage à ta personne. Désolé Gaby" avec un sourire lorsqu'elle lui révéla son prénom, mais le jeune homme avait toujours la facheuse tendance à ne citer que des surnoms et jamais les prénoms en entier. C'était qu'il était bien agacant avec cette manie. Lorsque la jeune demoiselle lui demanda son identité, Chester ne semblait pas vouloir la révéler. Galant lui?? Même pas en rêve "Je ne vois pas pourquoi je te révèlerais mon identité. Ce n'est pas parce que tu as donné le tien, que je te dois le mien. Ceci fait partie des habitudes des gentlemen, et je suis bien loin d'être un gentleman Gaby. Si tu aimes les gentils garçons, tu es malheureusement tombé sur la mauvaise personne" avec un sourire presque sadique. Le jeune homme ne donnait son prénom qu'aux personnes qu'il jugeait en valoir la peine, et pour le moment Gabriella n'avait pas encore réussi à rentrer dans cette catégorie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://succombed.goodforum.net/index.htm
Gabriella Iglesias
•Amateur•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
• Amour?• : Ca existe ?
• Votre Môrale• : Je vais bien, ne vous en faîtes pas.
• Citation• : Je ne fais rien comme les autres. Ou alors je le fais mieux.
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•:
• Humeur•:
99/100  (99/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Ven 13 Avr - 23:24

Gabriella etait une jeune femme difficile à cerner, on ne savait jamais vraiment ce qu'elle ressentait ou comment elle voyait les gens. Son interlocuteur parraîssait lui ressembler sur le point là, il ne saissait de lui sourir, il avait un regard envieux mais en même temps indifférent, elle ne pourait deviner ce qu'il pouvait penser ou encore prédire le moindre de ses gestes. Elle n'etait pour autant déstabilisée, loin de là. Aucun signe de timidité ne se persevait chez la jeune femme, elle ne laissait apparaître ni crainte, ni méfiance. De toutes manières, que devait-elle craindre, après tout il l'avait tout de même sauvé des griffes de son agresseur, elle etait incapable de se méfier, elle n'en voyait pas l'intéraît non plus, peut être devrait-elle... Gaby' est dotée d'un fort caractère, elle cherche toujours à avoir le dernier mot et à cetre du répondant. C'est une facon pour elle de se protéger en quelques sortes. Le jeune semblait vouloir faire planer un certain doute, il n'avait pas l'air d'avoir ni l'envie, ni même la volonté de s'expliquer, alors il répondait aux questions de la jeune femme par des sous entendus. Pour être sincère, cela l'agacait, il voulait sans doute la taquiner et cela marchait. Mais il etait hors de question pour elle de lui montrer, alors elle se contentait de parraître détachée. Elle ne devait rentrer dans son jeu. Miss Iglesais sortit alors une cigarette de son sac qu'elle coinca entre ses lèvres pour l'allumer avec son briquet. Elle tira un peut dessus avant de répondre au jeune homme.

" Je ne sais pas. Après tout c'est à vous de me le dire. " dit-elle en finissait par un sourire mesquin.

Alors que certaines jeunes filles pourraient trambler devant l'apparence du jeune homme à ce même moment, Gabriella en etait intriguée. Il n'avait loin de là un vilain physique. Mais se qui l'intégrait tout au plus etait ses yeux. Ils etaient d'une claretée eblouissante, tout passait par son regard, il parraissait à la fois doux et provocateur. Il n'avait en rien l'air d'un saint. Il avait même plutôt l'apparence d'un mauvais garcon, ce prompait-elle ? Bizarement, la jeune femme etait attirée par se genre de personnes, d'hommes, qui etaient loin d'être digne d'une grandre vertu. Un certain jeu c'etait onstallé entre les deux individus et dans chaque jeu qui se respècte il y a toujours un perdant à la fin. Le perdant dans cette partie ? Surment pas elle, elle ne comptait nullement se laisser déstabiliser. Elle aura le dernier mot, elle n'aurait qu'a user de ses charmes, après tout son adeversaire est un homme ...

" C'est peut être encore trop tôt pour vouloir me juger. Vous ne connaissez rien de moi, comme moi je ne connais rien de vous. " dit-elle en arcant légèrement un sourcil, un sourir avare.

" Comme vous voudrez." dit-elle en haussant légèrement les épaules en tirant quelques bouffer sur sa cigarette. Il ne voulait lui dire comment il se nomait, certe, c'etait sa décision, elle n'insisterais pas, ca n'aboutirait à rien. " Qui vous dis que je craque pour les gentils garçons ? ... " elle plongea alors son regard dans le sien, un légé sourir amusé se déssina sur ses lèvres. Voilà qu'elle en savait un peut plus sur lui, comme elle s'en doutait il n'avait rien d'un saint d'après se qu'il voulait lui faire comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester Ames
•Parfait petit ange Cruel•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1461
Age : 30
• Amour?• : Qu'est ce mot?
• Votre Môrale• : La vie est un jeu, à toi d'y jouer
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•: Dealeur
• Humeur•:
75/100  (75/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Sam 14 Avr - 2:45

La jeune demoiselle en question semblait aimer prendre des risques dans de tels jeux. Le jeune homme sourit, devant tout de même avouer que la jeune demoiselle avait du cran et... qu'il aimait cela. Mais il n'allait tout de même pas montré cela, car la jeune femme semblait être une de ces demoiselles qui savaient décéler le moindre petit défaut dans la gente masculine et savoir utiliser ce petit défaut à son propre avantage. Mais le jeune homme avait bien trop vu cela, bien trop souvent d'ailleurs. Les exemples de certaines allumeuses, ou de jeunes demoiselles telles que Miss Merteuil lui venaient en tête, enfin bref le jeune homme n'allait pas se faire avoir par le charme féminin. Du moins allait tenter de ne pas se faire avoir, car ces jeunes demoiselles attaquaient la plupart du temps sans même prévenir, venant au moment où on s'attendait le moins. Méfiance, toujours méfiance lorsqu'on était en si charmante compagnie. Le jeune homme garda tout de même son sourire, en la regardant dans les yeux. Des yeux au passage splendides, qui devaient avoir bien servi à la jeune demoiselle pour pouvoir attrapper quelques jeunes hommes dans son grappin. Si elle pensait qu'elle allait l'avoir, elle se trompait lourdement, mais elle semblait prête à jouer ce petit jeu de contrôle. Tant mieux Chester était tout aussi joueur qu'elle apparemment. Cela promettait... une très belle partie.

"Je le savais que tu étais plutôt une fille forte joueuse, et ne me dis pas que je me trompe, car je sais assurémment que j'ai raison. Normalement la plupart des filles que l'on rencontre sont plutôt timides et soumises. Ce genre de demoiselles sont généralement d'un grand ennui, toujours en train de penser à leurs études ou à leur virginité. Mais tu sembles plutôt faire partie des demoiselles qui sont plus joueuses et qui n'ont pas peur de prendre des risques" le jeune homme se risqua même un sourire sûr de lui. Il savait que même si Gaby, ainsi était le surnom de la jeune femme donné par le jeune homme, ne lui avouerait pas, Chester avait raison. Il avait le flair pour cela. Et il finit sa phrase par un "Ces femmes me plaisent en général" avec un sourire dont on avait bien du mal à interprêter la réelle signification.
Le jeune homme aimait s'amuser, mais il n'oublia pas qu'il était avant tout un Bad Boy, un très mauvais garçon. Il n'était pas le genre de jeune homme à être rasurrant, sauf lorsqu'il sauvait les demoiselles en détresse. Le jeune homme finit par poser sa main contre le mur, enfermant ainsi la jeune femme entre le mur et lui même. Mais elle ne semblait nullement impressionné et fumait devant le jeune homme. Etait elle en train de le provoquer? En tout cas sa posture fit sourire le jeune homme. Il regarda la jeune femme portait la cigarette à sa bouche et l'enlever en laissant échapper un latte de fumée. Le jeune homme se pencha... vers son visage. Allait il l'embrasser? Nullement il dévia sa tête au dernier moment et fuma avec la cigarette de la jeune femme. Le manque de nicotine et de tous ces produits toxiques et dangereux lui manquaient et le jeune homme laissa échapper de la fumée juste devant le nez de la jeune demoiselle. Cela ne devait pas la déranger, étant donné qu'elle fumait.

"On se connaitra davantage au fur et à mesure. Au fait, mes services de sauvetages de demoiselles ne sont en aucun cas gratuits. Je ne suis pas le genre de gentil garçon à travailler pour rien, il va falloir donc me payer pour avoir sauver ta vie Gaby" avec un sourire, en attendant de voir ce qu'elle lui proposait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://succombed.goodforum.net/index.htm
Gabriella Iglesias
•Amateur•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
• Amour?• : Ca existe ?
• Votre Môrale• : Je vais bien, ne vous en faîtes pas.
• Citation• : Je ne fais rien comme les autres. Ou alors je le fais mieux.
Date d'inscription : 06/04/2007

Feuille de personnalité
• Noir Secret•:
• Humeur•:
99/100  (99/100)
• Relations,Liens•:

MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   Dim 15 Avr - 15:12

Attirée par ce jeu qui s'etait installé entre eux, Gabriella n'avait aucunement l'attention de fuire. Fuire serait lache. Elle n'est pas lache. Puis quelque chose la pousse à rester. Elle ne serait définire quoi. La gout des défis, du jeu ou même la cituation. Elle devinait que son adversaire n'allait pas se laisser faire, surment pas par une femme. Mais elle avait apprit à posséder tous ce qu'elle voulait, ... A avoir tout le monde à ses pieds, son fort tempérament et son joli minois etait sans doute sa plus grande fièrté. Tout mâle normalement constitué ne lui resistait pas longtemps. Mais là, elle devinait que la partie allait être longue, le jeune homme etait malin et détenait une certaine assurance. Il n'allait surment pas se laisser avoir facilement. Elle aimait ça. C'etait ce qui rendait le jeu plus agréable.

" Vous semblez sur de vous. " Certes, il ne s'etait pas trompé sur elle. Elle préféra laisser planer un légé doute. Elle ne souriait pas, son regard etait toujours plongé dans celui du jeune homme. Il ajouta que ses femmes lui plaisaient généralement. " Dois-je alors m'en vanter ? ... " ajouta-t-elle d'un sourir espiègle.

Le jeune homme posa alors sa main contre le mur, de façcon à enfermer Gabriella entre le mur et lui-même. La jeune femme devait-elle se méfier ? ... Peut être. Elle ne savait de quoi il pourait être capable. Mais elle devait dissimuler le moindre sentimant de méfiance ou de nervosité, il ne faudrait que celui-ci ce doute de quoi que soit, il profiterait surment de la situation pour la déstabiliser, ce qu'il etait visiblement entrain de vouloir faire. La jeune femme continuait de fumer sous son nez, par simple provocation. Il se rapprocha alors de son visage. Ils etaient à présent près l'un de l'autre. Gabriella resta de marbre. Il dévia alors sa tête au dernier moment pour fumer la cigarette de la jeune femme.Un légé sourir mesuqin se déssina sur les lèvres de la jeune femme.. Il laissa échapper la fumer juste devant son nez. Elle ne dit rien, fumeuse elle-même, ca ne l'a dérangeait pas.

" Qui vous dis que j'aimerais vous connaître ... " ses paroles sonnaient sans doute faux dans sa bouche. Elle ne le connaissait que depuis quelques minutes mais il l'intriguait, c'etait surment dût à son allure de mauvais garcon, qui sait. Il ajouta qu'un sauvetage n'etait jamais gratuit, il faudra le payer. La jeune femme laissa échapper un légé rire nerveux. " Vous payer ? ". Il ne manquait certainement pas d'audace. Le payer pour s'être laisser sauver. " Ecoutez, je ne vous ai rien demandé moi ! C'est vous qui êtes venu me sauver ! Il ne fallait pas vous sentire obligé, je m'en serais très sortit toute seule. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombre nuit [Libre mais attention choquant]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombre nuit [Libre mais attention choquant]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Astre de nuit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Cruel Intentions • :: • Manchester City • :: Le Centre Ville :: Les Rues-
Sauter vers: